Essai intercom / caméra Sena 10C Protemps de lecture estimé : 3 minute(s)

Comme promis, je vais désormais tenter de vous tenir au courant de la publication de mes différents articles publiés ailleurs sur le web.

L’occasion aussi d’apporter peut-être un soupçon d’éclairage supplémentaire concernant les conditions d’un essai, ou des idées qui me seraient venues après la publication d’un texte chez un de mes partenaires.

Aujourd’hui, je vous présente l’essai de l’intercom/caméra Sena 10C Pro, publié sur #EnjoyTheRide, le blog de Motoblouz.

Double essai : Texte et vidéo !

Même si j’avais déjà réalisé de gros essais vidéo l’année dernière pour le retour longue durée du casque modulable Dexter Adron ou encore l’essai des pneus Bridgestone RS10, ici c’est une grande première car le test du Sena 10C Pro est accompagné d’un essai vidéo complet publié simultanément sur la chaîne Youtube de Motoblouz !

Vous remarquerez d’ailleurs que c’est bien ce même casque Dexter Adron (version “Evo”) qui m’a servi pour la réalisation de cet essai.

A l’origine je n’avais pas prévu d’essai vidéo à proprement parler, mais souhaitant tester le Sena 10C Pro en mode “motovlog”, j’ai commencé à dire sur la route ce qui me passait en tête concernant cet appareil que je testais alors depuis plus d’un mois.

Je pensais réutiliser certains extraits dans un format court afin de les poster sur les réseaux sociaux, mais de fil en aiguille je me suis retrouvé à filmer quelques plans de coupe et à monter le tout ! Le résultat est celui que vous pouvez voir aujourd’hui.

Le brouillon de mon article “texte” était déjà rédigé, c’est pourquoi il ne s’agit pas d’une transposition de ce qui est dit dans la vidéo et que certaines infos sont présentes dans un média ou dans l’autre.
Si le Sena 10C Pro vous intéresse, je vous conseille donc le lire l’article si vous avez juste visionné la vidéo (ou inversement !).

Un mot concernant la qualité

Évidemment, la question qui est revenue le plus souvent dès que j’ai commencé à parler de l’essai de ce 10C Pro est celle de la qualité de l’enregistrement et de la pertinence par rapport à une GoPro.

Pour être clair, côté vidéo on s’approche de la qualité d’une GoPro d’il y a 3 ou 4 générations (GoPro 3 ou 4) : Pas de 4K ni de 60fps en 1440p par exemple. Mais ce qui fait cruellement défaut au 10C Pro, d’après moi, c’est le manque de stabilisation, surtout quand on compare aux miracles que fait en utilisation moto la stabilisation hypersmooth d’une GoPro Hero 7 Black. (vous trouverez une petite minute de comparatif entre les deux caméras vers la fin de la vidéo).
Côté micro, ici non plus la qualité du micro n’est pas folle dans l’absolu. Cependant la réduction de bruit fait des miracles et le vent est quasi-inaudible même en roulant avec l’écran grand ouvert à 80km/h.

Comprendre à qui s’adresse ce produit

Et c’est bien ce qui caractérise le 10C Pro et qu’il faut comprendre : avant d’être une caméra, il s’agit d’un intercom. Et ici tout est fondamentalement pensé pour la moto. Sena a tout misé sur la simplicité d’utilisation et la robustesse afin de rendre l’expérience “motovlog” la plus accessible possible. Il ne s’adresse aucunement à ceux pour qui la qualité est une priorité et qui s’accommodent d’une GoPro fixée au casque et ses inconvénients techniques et/ou esthétiques.

Non, ici côté installation rien de plus qu’un intercom classique. On peut vouloir filmer quelques passages de ses ballades sans vouloir d’une caméra + micro pas toujours facile à installer et disposer d’un intercom en simultané sans contraintes supplémentaires. C’est bien à ces personnes que s’adresse le 10C Pro.
Autres avantages d’un appareil fondamentalement pensé “moto” : l’étanchéité, l’autonomie (17h en mode intercom et 2h d’enregistrement vidéo), la possibilité d’enregistrer les conversations avec les autres motards du groupe ou encore la présence d’un mode “tagging” qui enregistre en continu les 30 dernières secondes qui sont reprises lors du déclenchement de l’enregistrement d’un simple clic sur un bouton.

La cible est clairement ceux qui veulent s’essayer de façon occasionnelle au motovlog ou bénéficier d’une caméra prête à enregistrer à tout moment. Autrement il est certain que les plus férus ne s’y retrouveront pas, mais je ne pense pas que le 10C Pro s’adresse à eux !

>>> Lire l’article complet sur Motoblouz #EnjoyTheRide <<<

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.