Avis Casque X-Lite X802RR Ultra Carbon

x802rr_facecam1

Après avoir parcouru quelques milliers de kilomètres avec ce casque depuis Février dernier, je pense être en mesure de pouvoir rendre un avis objectif sur ce celui-ci. Un exercice auquel je ne me prêterai probablement que très rarement, je pense en effet que bien assez de sites font très correctement le boulot quand il s’agit de tester de l’équipement. Cependant, ayant eu la chance de pouvoir remporter ce casque lors d’un concours organisé par Nolan pendant la période des fêtes, il me semblait pertinent d’en parler un peu et de partager mes impressions, les avis sur ce genre de casque haut de gamme n’étant pas des plus répandus. J’insiste bien sur le fait qu’il ne s’agit là que d’un avis personnel, et non d’un test à proprement parler.
Ainsi, sachez que mes bases de comparaison sont mes casques les plus récents, à savoir HJC R-Pha 10+, Shoei XR1000 et 1100, Scorpion Exo Air 1000 et 500, AGV K3.

 

Présentation

Casque racing chez X-Lite, la marque « haut de gamme » du groupe Nolan, le X802-RR se veut le fleuron de la marque italienne. Fruit des recherches effectuées pour les casques équipant les pilotes de MotoGP et SuperBike, on constate dès la sortie de la boîte le sérieux avec lequel le casque a été conçu.

X802RR_1

Une trame carbone de qualité et un épais vernis résistant constituent la calotte extérieure. Les différents éléments en plastique (aérations, mécanismes de ventilations, etc…) sont robustes, de bonne facture, et se manipulent aisément avec les gants. Seul l’élément constituant l’aileron arrière m’a semblé un peu fragile au premier abord lors de la manipulation, celui-ci proposant en effet deux positions afin de faire varier l’appui aérodynamique. Sur mon casque, l’élément plastique mobile a eu en effet un peu de mal à bouger la toute première fois, mais tout est rentré dans l’ordre par la suite et après plusieurs essais de positionnement, aucun problème à signaler.

X802RR_2

Enfilage

N’ayant encore jamais eu l’occasion auparavant d’enfiler un casque X-Lite, j’ai été agréablement surpris que celui-ci s’adapte extrêmement bien à la morphologie de mon visage (en taille L) (Pour comparaison, je suis également très à l’aise dans les casques HJC et Shoei, moins dans les casques Scorpion qui me compriment un peu trop le front). Les mousses sont fermes mais sans excès, la tête est très bien calée sans être compressée, exactement ce qui est recherché pour un casque racing. Les mousses des joues sont fermes également, voire un peu trop, mais se sont bien ajustées au bout de quelques semaines. Après plusieurs mois, aucun affaissement n’ayant entamé l’ajustement n’est à constater (contrairement aux mousses de mon HJC R-Pha10+ qui sont devenues un poil trop lestes au bout d’un laps de temps similaire). La tête est confortablement calée et de bouge pas du tout dans le casque.

A noter que le constructeur propose une très large gamme de mousses en option, permettant d’adapter le casque à la morphologie de chacun.

X802RR_intérieur

J’avoue avoir été complètement bluffé par la qualité des tissus employés à l’intérieur du casque ! A vrai dire, il s’agit de très loin de l’intérieur le plus confortable qu’il m’ait été donné de tester. L’autre casque que j’ai pu enfiler m’ayant donné une telle impression de qualité est le Bell M5X, en d’autres termes, du très haut de gamme.
Nommé « Carbon Fitting », le tissu utilisé est réalisé en fibre fibres de carbone actif, bactériostatique et thermorégulateur, un dernier point que je n’ai pas encore été en mesure de vérifier, n’ayant pas encore affronté de grosses chaleurs avec. L’intérieur est démontable et lavable, mais là encore, je n’ai pas encore eu l’occasion de m’essayer à l’exercice.
Casque racing oblige, la jugulaire est maintenue par une fixation double D, efficace comme toujours (et la seule homologuée pour la compétition).
Etant porteur de lunettes, l’enfilage de celles-ci se fait très facilement. Attention aux montures trop épaisses cependant…

Le champ de vision latéral est excellent, mais aussi sur le haut, assurant une excellente visibilité sur les machines où le corps est fortement basculé sur l’avant (sportives ou roadsters sportifs), ou au moment d’être le nez dans la bulle. Sur ce point c’est également bien mieux que sur mon HJC, et similaire à ce que l’on retrouve sur le nouveau Shoei X-Spirit 3, où une attention toute particulière à été portée à ce détail.

En dynamique

Au moment de prendre la route, j’ai été surpris par la quasi absence d’inertie du casque. Même à grande vitesse, le poids très contenu du casque fait sont effet (annoncé à 1260gr, pesé à 1246 gr. !) en plus de l’aérodynamisme travaillé. Ainsi, même sur les longs trajets l’absence de fatigue est remarquable et la stabilité tout simplement exceptionnelle !

x802rr_facecam2

En revanche, côté insonorisation, on se rappelle une nouvelle  fois qu’on a un vrai casque racing sur la tête. Comprenez que c’est bruyant. Autant le bruit du vent généré par le casque en lui-même reste négligeable en raison de l’aérodynamisme, autant le bruit du moteur et de la route vous arrive sans filtre. Mais ça fait partie du concept de ce type de casque, ce qui est tout à fait normal.

Il en va de même pour la qualité de l’isolation thermique : Ayant affronté une bonne seconde moitié de l’hiver avec, ce n’est pas un casque qui vous tiendra bien au chaud, même avec une cagoule ou un tour de cou, notamment dans la partie basse du visage et sur l’avant des joues. En contrepartie logique, c’est un casque qui se montre agréable dès qu’on passe au dessus des 15°, d’autant que les aérations (une dessous et au dessus de l’écran, deux sur le haut de la calotte, deux extracteurs latéraux et un à l’arrière) font très bien le boulot.

X802RR_ventilation

Concernant la buée, l’aération sous l’écran propulse l’air sur l’intérieur de celui-ci et rempli son office, mais on préférera l’utilisation du pinlock (livré avec).

Le casque est livré avec un écran clair et un écran fumé assez foncé (plus que celui livré avec les casques HJC). Ils sont pré-équipés pour accueillir des tear-off et le pinlock se monte facilement. Le montage / démontage le l’écran en lui-même se réalise sans outil et de façon très facile, le mécanisme verrouille très bien quand il est en place, aucun soucis de ce côté. Les joints n’appellent à aucune critique et s’ajustent bien à l’écran. Un système d’excentrique permettra de régler à l’avenir la position si jamais l’écartement avec le joint devenait imparfait.

Les écrans possèdent un bouton à bascule sur le côté gauche, à proximité de l’articulation. En position haute il permet de verrouiller l’écran en position fermée, en position basse il permet d’entrouvrir afin de laisser passer un léger filet d’air, trop léger à mon humble avis, l’ouverture étant vraiment très faible.

A noter que X-Lite fourni avec le casque un petit flacon de lubrifiant, nommé « Lubri-Trim », permettant d’entretenir le joint en caoutchouc sur le pourtour de l’écran, assurant  une fois correctement graissé une étanchéité parfaite dans le temps, ainsi qu’un petit chiffon en microfibres pour l’entretien. L’attention est appréciable.

 

En conclusion

Une finition, une qualité d’assemblage et des matériaux au top, une légèreté et une stabilité bluffante. Aucun doute, il s’agit là d’un des meilleurs casques racing du marché que j’ai pu voir. Et en bon casque racing, il possède les inconvénients inhérents au genre, à savoir un insonorisation qui laisse à désirer et une protection au froid anecdotique. Cependant c’est un achat qui s’effectue en connaissance de cause, et malgré tout il s’avérera être un compagnon de route tout à fait correct, notamment grâce à son intérieur très confortable. Sur piste, sa légèreté, son aérodynamisme et son excellent champ de vision sont idéaux.
Et comme si tout ça ne suffisait pas  sa ligne est magnifique ! (d’accord, c’est complètement subjectif)

X-802RR-UCARBON-PURO-SPORT-8_500

Proposé à partir d’environ 470€ chez MotoBlouz, jusqu’à environ 600€ en fonction du coloris / déco, le tarif est complètement justifié au vu des matériaux employés et de la qualité de fabrication.
En bref, je suis conquis ! Une fois le moment d’en changer, le prochain casque sera très probablement de nouveau un X-Lite.

 

Note importante : Il ne s’agit en aucun cas d’un article sponsorisé, le casque ayant été obtenu sans aucune contrepartie, le site n’existant d’ailleurs pas encore à ce moment.

6 commentaires à propos de “Avis Casque X-Lite X802RR Ultra Carbon

  1. AziHaN

    Très bon tests et description.

    En comparaison avec le HCJ Rpha, lequel préfères-tu?

    Car actuellement j’hésite justement entre le HCJ Rpha11 et le Xlite.

    Merci par avance

    Répondre
    1. Cédric Auteur de l'article

      Merci beaucoup

      Alors entre les deux, difficile à dire, en fait je continue à alterner les deux, en fonction du type de sortie :
      Pour les longs trajets, je prends le HJC, rapport à la meilleure insonorisation et aussi au fait qu’il y a mon intercom moto à moto monté dessus pour les sorties avec madame, elle aussi motarde.

      En revanche, en solo, pour des sorties inférieures à 3 heures, c’est X-Lite, clairement plus agréable d’un point de vue du poids et de l’aérodynamisme où c’est juste toujours aussi bluffant. L’intérieur est aussi toujours super agréable après plusieurs mois.

      En fait c’est vraiment un choix à faire en fonction de l’utilisation. Si on est plutôt « sport-touring », c’est plutôt le HJC, plus équilibré. Si on est plus « sport » tout court, et prêt accepter les contraintes d’un vrai casque de GP, le X-Lite s’impose de loin, clairement un gros cran au dessus concernant ses prestations sportive.

      En bref HJC rpha=bon en tout, X-Lite x802rr=excellent sauf ses aspects touring, car bruyant et très aéré (bien en été, pas en hiver).
      Après le problème du bruit peut toujours être contourné par l’usage de bouchons d’oreilles.

      Dans tout les cas, difficile d’être déçu par ces deux là 😉

      Répondre
    1. Cédric Auteur de l'article

      Avec grand plaisir Patator !
      D’ailleurs après 1 an et demi passés avec ce casque, je dois souligner l’excellente qualité du matériau employé pour les écrans. Sauf au cœur de l’hiver où je mets la visière claire, je roule le reste de l’année avec l’écran fumé.
      Après un bon 15000km parcourus avec ce casque, l’écran est encore en excellent état malgré les impacts de gravillons et les affres de la météo. Les visières de mes HJC et Shoei ne peuvent en dire autant après une période équivalente.
      J’en remet une couche : il s’agit vraiment d’un excellent casque en tous points !

      Et merci d’être passé par ici 😉

      Répondre

Laisser un commentaire