LMHDC, les articles ailleurs sur le web – Période Fin 2017 / Début 2018 – Partie 1 : Motoblouz #EnjoyTheRidetemps de lecture estimé : 12 minute(s)

Même si les articles sur « Le Moniteur Hors Des Clous ! » se font rares ces derniers mois (ce qui ne devrait pas durer !), je n’en reste pas moins très actif ailleurs sur le web, avec de nombreux papiers rédigés sur les sites de mes partenaires.

Dernier coup de coeur en date dans mes essais pour #EnjoyTheRide : Le casque modulable tout carbone AGV SportModular

Si vous ne me suivez pas encore sur les réseaux sociaux, il n’est pas impossible que vous en ayez manqué certains.
Essais, articles conseils, actualité ou billet d’humeur, voici donc un petit récapitulatif de mes activités ailleurs sur le web de l’été 2017 au printemps 2018 !

Voici la première partie, dans laquelle je vous propose de retrouver l’ensemble de mes écrits sur cette période pour #EnjoyTheRide, le blog de Motoblouz.com

Essais équipement motard, entre avis et notation

Beaucoup d’essais d’équipement ont été réalisés pour #EnjoyTheRide depuis l’année dernière. Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, ces tests sont toujours réalisés en toute transparence :  aucune « directive » ou recommandation n’est donnée au sujet de la rédaction de ces essais.
Ainsi l’avis rendu est toujours libre à 100% dans le fond comme dans la forme, et aucun fabricant ne dicte ce qui doit être mis -ou pas- dans un article.
De même il n’existe aucune forme d’affiliation entre les rédacteurs et Motoblouz, le fait que les ventes soient boostées (ou le contraire) suite à un de ces articles n’a absolument aucune incidence à notre niveau (aucun système de commission sur les ventes par exemple).

Je sais que certains émettent des doutes (légitimes) concernant l’objectivité de ces essais à la simple vue des notes attribuées, auquel cas je ne peux que conseiller la lecture de l’article complet afin de comprendre les éléments motivant cette notation, et les nuances qui peuvent être apportées.

Essai du casque Simpson Venom. Un casque bien noté malgré une polyvalence limitée, d’où la nécessité de lire l’article afin de savoir si celui-ci ci correspond à vos attentes comme il a répondu aux miennes !

De plus, un autre facteur important est à prendre en compte : Aujourd’hui il y a de moins en moins d’équipements fondamentalement « mauvais » sur le marché en dehors des produits de petites marques très confidentielles (et c’est tant mieux !).
Certes les différences peuvent être grandes entre deux casques par exemple, mais une fois remis dans le contexte du rapport qualité/prix, des notes élevées peuvent être attribuées à des produits d’entrée de gamme. D’où l’importance de la lecture de l’essai en lui-même et de ne pas s’arrêter à la simple notation.
C’est souvent la raison pour laquelle les produits DXR/Dexter obtiennent de bonnes notes par exemple : Même si dans l’absolu un équipement ne présente pas de qualités exceptionnelles par rapport à son homologue chez un grand équipementier, c’est souvent à un tarif nettement inférieur. Pour prendre un exemple, une note de 9 par exemple, n’indique pas nécessairement que la prestation offerte sera supérieure à celle d’un casque de prestige ayant reçu un 7.

Il s’agit d’ailleurs de la raison pour laquelle je ne suis d’ailleurs pas un fan du système de note en lui-même, finalement assez peu représentatif. Je lui préfère le système de « points positifs / Points négatifs » dont je parle un peu plus bas et que j’ai instauré dans mes essais longue durée.

Pour les intéressés, j’abordai en détail la question de la notation en fin de cet article, avec un exemple concret et les explications concernant la méthode de calcul.

 

Presque 2 ans d’essais sur #EnjoyTheRide, expérience et retours positifs des lecteurs

Le fait de n’avoir aucune contrainte concernant la réalisation de ces essais permet aussi d’avoir autant de « styles » et d’approches différentes qu’il y a de rédacteurs sur #EnjoyTheRide. Vous aurez je pense facilement identifié ma tendance à analyser les produits dans les moindres détails !

Après presque deux ans de tests mensuels, j’ai eu le loisir d’affiner ma façon d’éprouver les équipements. J’en profite pour vous remercier pour vos nombreux messages à ce sujet, qui m’ont poussé à continuer les essais en respectant ce style « détaillé » que j’ai naturellement adopté dès mes débuts.
Merci également à ceux qui m’ont écrit pour me remercier d’avoir trouvé un équipement adapté à leurs besoins après la lecture d’un de mes articles. Pour moi il s’agit de la plus grande satisfaction possible !

Dans la même veine, merci à ceux qui m’écrivent au sujet de l’article publié il y a un an concernant l’équipement des débutants, pour me dire qu’ils ont appris des choses et décidé d’investir dans tel ou tel équipement suite à la lecture de ce guide.

C’était le but : Vous donner les éléments afin de choisir en toute connaissance de cause comment vous équiper pour votre sécurité, sans obéir aveuglément à une règlementation imposant le port de tel ou tel EPI.
La pédagogie a toujours de meilleurs résultats en la matière comme je ne cesse de le répéter sur ce site, et j’ai eu l’occasion de constater que la mission était accomplie avec ce dossier. Un grand merci pour vos retours !

 

Les avis « longue durée » sur les équipements testés il y a un an.

Continuant à utiliser au quotidien les produits testés après leur période d’essai initiale (qui dure en général un à deux mois) j’ai pris l’initiative de compléter certains des tests réalisés il y a un an par un avis « longue durée ».
C’était une de mes intentions dès le départ, l’occasion d’apporter un complément d’information concernant des détails qui ne peuvent apparaître qu’après une longue durée d’utilisation. Il peut s’agir de points concernant l’usure ou la possibilité d’un équipement d’être utilisé toute l’année par exemple.

J’ai d’ores et déjà rapporté mon avis concernant plusieurs équipements testé il y a plusieurs mois, comme le casque modulable Dexter Adron, le pantalon AlpineStars Patron ou l’intercom Dexter D-1 par exemple. Vous pourrez retrouver ces ajouts à la fin de chaque essai correspondant. 
Comme je le disais plus haut, je suis davantage un adepte du système « point positifs / points négatifs », que j’ai eu l’occasion de mettre en place ici et qui se prête particulièrement bien à cet exercice.

Ces « compléments d’essais », faits librement et sans deadline à respecter sont également pour moi l’opportunité de m’essayer à de nouveaux formats. C’est à cette occasion que j’ai réalisé ma première vidéo, afin de présenter mon avis longue durée du Dexter Adron, accompagné de la présentation de son successeur, le Adron Evo.

Comme toujours, n’hésitez pas me donner vos impressions concernant ce format, je suis preneur de toute critique constructive.

De nouveaux essais longue durée arrivent très bientôt !

 

Les équipements testés :

Note : Cliquez sur les titres pour visualiser l’article correspondant

Essai Bottes racing DXR Code

Plus une botte sport-touring qu’une vraie botte racing (même si celle-ci autorise quelques sorties piste sans le moindre soucis), les bottes DXR Code ne sont pas nécessairement au top de la technologie quand on compare à ce qui existe chez Dainese ou AlpineStars par exemple.

Mais ce n’est pas le but, à ce prix et avec ce niveau de polyvalence, les Code sortent clairement du lot. Le niveau de protection offert n’est pas en reste, tout en conservant un confort remarquable pour la catégorie.
Les sliders ont néanmoins tendance à fondre rapidement si vous êtes un adepte du frottage de botte, peut-être le seul défaut.

 

Essai Pantalon Dainese Delta Pro C2

Dainese oblige, on a affaire à une qualité au dessus de tout soupçon. Tout est soigné et inspire la robustesse.
Le Delta Pro C2 est un pantalon clairement orienté racing, mais il peut néanmoins faire le bonheur de ceux qui cherchent un style racing sur la route. Il ne faudra pas pour autant s’attendre à l’aisance d’un jean moto, le pantalon Dainese est très ajusté comme doit l’être un vrai pantalon racing. Pour autant on sent bien que de gros efforts ont été fait pour avoir ce qui se fait de mieux en terme de confort dans ce segment.

Autre gros avantage des équipements Dainese : le niveau de sécurité, au top des équipements existants sur le marché, tout simplement.
Revers de la médaille du look racing, les aspects pratiques sont limités à deux minis poches. Mais le but n’est pas de partir en voyage avec un tel pantalon.

 

Essai Protections auditives Alpine MotoSafe Pro

Se protéger les tympans en moto, c’est important. D’autant que les lésions auditives ne se remarquent pas immédiatement. Pour se protéger les oreilles, même un bon casque bien insonorisé ne sera pas suffisant à 100% sur les voies rapides et les longs trajets, et il faudra s’équiper de bouchons d’oreilles.
Les MotoSafe sont des bouchons étudiés pour un usage moto, comprenez qu’un filtrage des fréquences atténuées est fait de façon à limiter le volume des sons agressifs (bruits du vent) pour les tympans tout en préservant un niveau d’écoute des bruits de la route suffisant pour circuler en toute sécurité.

Dans cet exercice, les protections Motosafe sont bluffantes d’efficacité. Disponibles à prix serré, ils durent en plus assez longtemps sans soucis.

 

Essai Sac à dos DXR Ruben

Un sac à dos basique et de faible contenance, mais à la conception soignée. Impeccable si vous embarquez avec vous un ordinateur portable et quelques dossiers, une paire de gants et quelques autres menus accessoires au quotidien.

Le faible volume permet aussi de conserver une résistance au vent minimale, le sac dépassant très peu du dos avec sa forme bien pensée. Un très bon basique.

 

Essai Casque Simpson Venom (Ghost)

Les casques Simpson, vous connaissez sûrement, ne serait-ce que grâce au Stig de l’émission de la BBC : Top Gear. Un look reconnaissable entre mille, qui fait que beaucoup de motards importaient des casques de la marques directement des Etats-Unis, alors que ceux-ci n’étaient pas homologués pour un usage moto en Europe.

Le problème est enfin résolu avec l’arrivée du Simpson Venom (aussi appelé Simpson « Ghost ») sur le vieux continent, avec une version homologuée et surtout un champ de vision bien plus adapté à la moto.
Mais LA grosse surprise, c’est que le Venom s’est avéré être un excellent casque, confortable et très bien conçu, là où on pouvait s’attendre à un modèle fait uniquement pour le look. En revanche oubliez rouler en saison froide avec, il n’est clairement pas pensé pour ça !
Personnellement il s’agit d’un gros coup de cœur !

 

Essai Blouson Dainese Hawker

Pour les « roule toujours », pas facile de trouver un blouson textile capable d’affronter les températures négatives en gardant un look sportif. Je me sentais particulièrement concerné, ayant moi-même acheté par le passé un épais blouson Bering pour les mois les plus froids. Certes l’efficacité a toujours été au rendez-vous, mais question look, ce n’était pas vraiment la panacée, avec un style très proche de ce qui existe dans le segment des équipements touring (même si ça s’est beaucoup amélioré là aussi ces dernières années).
Depuis le temps que je fais des essais et que je me mets en scène pour les photos d’illustration, vous avez dû remarquer que je suis plutôt du genre à porter des équipements qui ne passent pas inaperçus. Pour le coup, avec mon ancien Bering c’était plutôt loupé.

Dainese a pensé à ceux qui partagent ce même genre de goûts, avec un blouson textile (plus adapté que le cuir pour les très basses températures) « 3 en 1 », proposant justement un agrément habituellement propre à l’équipement orienté touring.

Celui-ci reprend les codes esthétiques des blousons sportifs de la marque italienne : couleurs et liserés, protections d’épaules…

Le « 3 en 1 » vient du système de doublures amovibles du Hawker, une en polaire et une en tissu coupe-vent et étanche. La possibilité d’installer ou pas ces deux doublures en fonctions des conditions météo, conjuguée à 4 aérations zippées, permet d’obtenir un vrai blouson « toutes saisons ». Il m’a accompagné tout l’hiver et aura affronté sans sourciller températures négatives, la neige et le brouillard verglaçant.

En revanche la polyvalence en pleine chaleur estivale reste à confirmer complètement. Quelques sorties réalisées avec ce blouson durant les jours les plus chauds de ce printemps ont mis en évidence une ventilation juste moyenne lors des progressions à faible vitesse, surtout au niveau du cou et des bras en configuration « été ».
Evidemment il ne pourra jamais être aussi efficace qu’un blouson en mesh dédié aux fortes chaleurs. J’aurai l’occasion de publier un avis longue durée d’ici quelques mois afin de confirmer ou pas ce ressenti.

Dans tous les cas, le Dainese Hawker est clairement une valeur sûre. Si vous recherchez un blouson polyvalent au look sportif et si vous êtes prêt à investir dans ce niveau de qualité (qui a un certain prix) vous pouvez foncer. Connaissant de longue date la qualité des produits de l’équipementier italien, nul doute qu’il résiste à de très longues années en ma compagnie.

 

Essai Baskets moto TCX Roadster 2

Excellent feeling des commandes au pieds et protection au top (testée et approuvée) sont les principales raisons qui me font souvent rouler en botte racing sur route (ou en bottes sport-route, comme les DXR Code évoquées plus haut par exemple).
Mais gardant souvent les chaussures moto aux pieds toute la journée, le besoin de davantage de polyvalence et de confort se fait parfois sentir.
C’est à ce moment que je passe aux baskets -ou plutôt demi-bottes- dérivées de chaussures racing. Une alternative qui permet de conserver le même feeling et souvent la même rigidité sur la partie inférieure, au détriment le la protection sur le tibia bien évidemment.

Pour les débutants, c’est aussi le genre de chaussures que je conseille en priorité, à mon avis le compromis idéal pour le plateau.

Pour le coup, les TCX Roadster 2 ont réussi à me faire quitter les AlpineStars SMX que je portais depuis plus de 10 ans ! (2 paires pendant ce laps de temps, je précise !)

Le niveau de confort intérieur est clairement un gros cran au dessus, les Roadster 2 bénéficiant des dernières technologies de l’équipementier en matière de création de forme intérieure, la chaussée est excellente. La rigidité est néanmoins un poil inférieure à celle des chaussures de chez AlpineStars – ce qui apportait un sentiment de sécurité auquel je m’étais habitué (sentiment pas forcément représentatif du niveau de protection réel cependant).

Après 5 mois, ces chaussures semblent très robustes, d’autant que je ne les ménage pas. Pour celles-ci aussi, un avis longue durée sera rédigé en temps et en heure.

 

Essai GPS TomTom Rider 450 et dossier solutions de navigations TomTom

Plus qu’un simple essai, j’ai ici pris la liberté de faire une revue complète de la solution logicielle que propose TomTom pour partir en vadrouille sur les routes.
Car à mon sens, au delà du simple appareil de navigation auquel n’importe quel smartphone peut aujourd’hui faire de l’ombre grâce à des performances supérieures, c’est surtout le package complet qu’offre TomTom avec ses GPS qui fait LA différence.

C’était prévisible, la publication de cet essai a soulevé de nombreuses remarques vis-à-vis de la pertinence d’un GPS indépendant en 2018. C’est donc sur cet aspect que j’ai axé mon article après avoir découvert à quel point la richesse de la solution proposée et l’ergonomie de l’appareil (surtout avec les « bonus » de ce pack premium, kit antivol RAM en tête) font la différence.

 

Essai AGV SportModular

AGV avait annoncé la couleur lors du dernier salon de Milan : Un modulable tout carbone serait bientôt commercialisé, capable de tenir la comparaison avec le Pista GP R en terme de légèreté, de protection et d’aérodynamisme. Rien de moins !

Et le voici enfin ! Halte au suspense, le fabricant italien a réussi son tour de force avec un casque absolument bluffant, à destination des amateurs de casques intégraux ultra-sportifs qui souhaiteraient passer au modulable sans perdre les avantages d’un casque racing sur route.
Avec moins de 1300g sur la balance et une conception tout carbone, mentonnière comprise, le SportModular impressionne.

Aucun problème à signaler, si ce n’est (en chipotant) que les aérations sont un peu trop « directes », et dépourvues d’une grille fine laissent passer les insectes qui viennent s’écraser sur le visage.

Je ne suis pourtant pas un amateur de casque modulable comme j’ai déjà eu l’occasion de le signaler, mais il faut avouer que celui-ci ne peut laisser indifférent. Même le niveau d’insonorisation est très impressionnant pour un casque carbone.
Une nouvelle fois, rendez-vous dans quelques temps et quelques dizaines de milliers de kilomètres pour un avis longue durée.

 

Actualité :

A l’occasion du salon EICMA de Milan à l’automne dernier, je me suis plié à l’exercice de vous parler d’actualité sur #EnjoyTheRide.

Tout d’abord au travers de deux gros articles présentant les nouveautés majeures présentées chez chaque constructeur moto pour l’année 2018 (un premier concernant les machines des constructeurs japonaisun second pour les constructeurs européens).
Puis, dans un dernier article j’ai eu l’occasion de récupérer les impressions à chaud de plusieurs autres rédacteurs du blog. Tous ayant des profils particuliers et une approche de la moto qui leur sont propres, les avis et les coups de cœurs de chacun étaient pour le moins intéressants !

C’était également pour le lecteur l’occasion de cerner davantage les préférences de chaque rédacteur, afin de découvrir avec qui celui-ci partage le plus d’affinité, le plus proche de sa propre conception de la moto. Ce qui, in fine, permet aussi de souvent retrouver les mêmes attentes concernant l’équipement lors des essais.

 

Compte rendu :

Au tout début du mois de Février, vous avez également pu retrouver mes impressions concernant l’Enduropale du Touquet, une course à laquelle j’assistais à nouveau après de très longues années. Un article saupoudré d’un brin de nostalgie, l’occasion de me rendre compte qu’en 25 ans l’émotion était intacte, de même que l’incroyable volonté des participants à cette course épique !

Encore merci à Jean-Baptiste (Alias JBuzZzLightyear) pour ses clichés !

 

Vous pouvez retrouver l’ensemble de mes articles pour Motoblouz #EnjoyTheRide directement à cette adresse.

 

2 commentaires à propos de “LMHDC, les articles ailleurs sur le web – Période Fin 2017 / Début 2018 – Partie 1 : Motoblouz #EnjoyTheRidetemps de lecture estimé : 12 minute(s)

  1. Tracerman 16

    Slt Cedric, bien vu de faire une rétrospective de tes essais équipements. J’ai toujours su que tes observations étaient faites en toute objectivité, et c’est bien ce qui caractérise les ( testeurs motoblouz) bande de petits veinards.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.