Reprendre la moto après le confinementtemps de lecture estimé : 7 minute(s)

Nous arrivons bientôt à la fin du confinement et vous allez probablement ressortir la moto après toutes ces semaines de privation.

Vous êtes probablement impatient (je vous comprends !) mais prenez encore quelques minutes pour lire ces quelques lignes afin de repartir en toute sécurité !

Nous sommes face à une situation inédite qui impose quelques précautions, surtout concernant l’attitude à adopter au moment de reprendre le guidon.

Préparer sa monture

Il y a des chances que vous ayez profité du confinement pour nettoyer à fond votre monture, mais avez-vous pensé à bien vérifier les éléments de sécurité de celle-ci ?

À plus forte raison si votre moto a vu son hivernage se prolonger par la force des choses, il convient de passer en revue plusieurs points :

Pneus

Vérifiez l’état de vos pneus, jetez un œil à la bande de roulement ainsi qu’aux flancs et guettez les éventuels craquements dans la gomme si vos pneus sont en fin de vie. Vérifiez la pression, conformément aux informations présentes dans votre manuel.

Vous pouvez également surveiller si un “plat” ne s’est pas formé à l’endroit où le pneu était en contact avec le sol. Il est en effet possible d’observer ce genre de déformation si la moto est restée immobile pendant plusieurs mois. Dans ce cas, déplacez la, afin de changer ce point de contact quelques jours avant de reprendre la route.

Feux

Contrôlez l’état et le bon fonctionnement des différents feux de votre machine, n’oubliez pas les clignotants et l’éclairage de plaque !

Testez le fonctionnement du feu stop, en freinant du frein avant et du frein arrière. Un contacteur qui n’est plus totalement hermétique à l’humidité a vite fait de s’oxyder, autant s’en rendre compte avant d’être sur la route !

Freins

Vous pouvez contrôler l’état de vos plaquettes et leurs épaisseurs au moment de passer un coup de chiffon. Si la moto est stockée dans un lieu humide, il est possible que vos disques de frein soient recouverts d’un peu de rouille. Aucun soucis : l’oxydation partira au bout de quelques freinages. Soyez néanmoins prudent en arrivant sur le premier feu ou stop !

Fluides

Contrôlez les différents niveaux : liquide de frein (avant et arrière), embrayage (si hydraulique), niveau d’huile et liquide de refroidissement. Faites l’appoint si nécessaire et envisagez une purge ou une vidange afin de débuter la saison sereinement.

Commandes

Vérifiez le bon fonctionnement des différentes commandes, levier et pédale de frein, embrayage. Contrôlez le bon fonctionnement des différents commodos.

Vous pouvez également contrôler le bon mouvement de la poignée de gaz, qui doit avoir un mouvement fluide.

Vérifiez l’état des différents câbles. Vous pouvez également lubrifier ces derniers avec un peu d’huile moteur, et les axes des différents leviers avec de la graisse au lithium.

Transmission

Si votre machine est équipée d’une transmission par chaîne ou par courroie, pensez à vérifier la tension, en fonction des indications de la notice. Pensez à correctement graisser votre chaîne si la moto est munie de ce type de transmission, vous pouvez également la nettoyer si celle-ci est trop sale et chargée de trop d’impuretés.

Batterie

Afin de préserver les performances de votre batterie, je ne saurais que trop vous conseiller l’utilisation d’un chargeur dit “intelligent”. Ceux-ci, grâce à une fonction de charge de maintenance, peuvent rester branchés en permanence sur votre moto afin de conserver une batterie au top de sa forme. L’idéal lors d’une période pendant laquelle il est impossible de rouler.

Pour les longues périodes d’immobilisation, vous pouvez opter pour un chargeur “intelligent”, qui dispose d’un programme de maintient de charge

Dans tous les cas, rechargez une bonne fois votre batterie avant de prendre la route. Afin d’éviter les mauvaises surprises le matin… ou le soir en voulant repartir du boulot.


Se préparer à reprendre la route : adapter sa conduite

Ça y est, votre monture est fin prête !

Toutefois, la situation est unique : des millions d’usagers vont reprendre la conduite pour la première fois après 2 mois sans avoir roulé ou presque. C’est pourquoi il est indispensable de faire preuve de prudence.

Certaines habitudes se perdent vite et il faudra quelques jours pour que les choses reprennent leur cours “normal”, y compris sur les routes.

Attention au faux sentiment de confiance

Quand on est motard et qu’on attend la “libération” impatiemment depuis des semaines, le plaisir de reprendre le guidon peut nous pousser à rouler de façon déraisonnable. D’autant que les routes seront encore assez dégagées au début de ce déconfinement progressif, ce qui peut nous donner une fausse impression de sécurité. Mais il n’en est rien ! Rappelez-vous que la plupart des accidents ont lieu quand les conditions sembles idéales. (en savoir plus sur la théorie de l’homéostasie du risque : comprendre la différence entre risque réel et risque perçu)

De plus, notre cerveau “oublie” rapidement comment apprécier les vitesses et les distances. Il faudra quelques jours de ré-acclimatation. Soyez donc particulièrement vigilant lors des dépassements, quand vous remontez une file ou quand vous traversez une intersection. Pensez que les autres conducteurs peuvent avoir plus de difficulté que vous à se réadapter. Anticipez, soyez compréhensif envers leurs erreurs et évitez de les surprendre.

Trajet en plein jour par beau temps, une route sèche et une belle ligne droite… Les conditions les plus fréquentes des accidents.

Veillez à être bien vu

Une moto accélère brutalement ! Gardez en tête que tous les automobilistes n’y prêtent pas forcément attention et peuvent mal évaluer votre vitesse d’approche ou même manquer votre présence.

Habituellement, le beau temps arrive progressivement, tout comme le nombre de deux roues sur les routes. Les autres usagers ont le temps de s’habituer à la présence des motards de façon “douce”.

Ici pas le temps de s’adapter, les températures clémentes mêlées au plaisir de pouvoir enfin reprendre la route, font que nous serons de très nombreux motards à revenir soudainement sur les routes. Pensez donc que vous êtes invisible et anticipez le comportement des autres conducteurs en vous laissant une marge de manœuvre encore plus importante qu’en temps normal.

Savoir garder la tête froide

Vous risquez d’être vous même surpris par l’accélération de votre machine ! Eh oui, c’est aussi une sensation qui s’oublie vite. Ce qui fait que le plaisir ressenti peut être décuplé lors des premières sorties… Tout comme l’envie d’en profiter !

Soyez prudents, en particulier si vous venez de prendre la route au petit matin. Des pneus encore froids peuvent vous trahir et on a vite fait de perdre l’avant au premier virage rencontré.

Soyez prudent et évitez d’entamer une manœuvre pour laquelle vous ne vous sentez pas suffisamment à l’aise. Laissez vous du temps pour vous réadapter à la route.

De la même façon, tout le monde n’appréhende pas la situation de la même façon. Si vous sortez avec d’autres motards pour la première fois depuis la fin du confinement, évitez donc de suivre un copain plus à l’aise. D’autant plus s’il s’agit d’un conducteur qui a continué à rouler pendant le confinement pour ses trajets professionnels. Adaptez un rythme plus “coulé” et amusez-vous !


En conclusion

Tout comme à la sortie de l’hiver, il est important d’être sûr de sa machine avant de reprendre la route. Si vous disposez d’un peu de temps pour la bichonner, profitez-en pour vérifier ses différents éléments de sécurité.

Concernant les conditions de circulation, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une situation inédite : beaucoup de conducteurs reprennent la route pour la première fois depuis des semaines. Il peut y avoir des erreurs d’appréciation des vitesses et des distances. Un deux roues, en raison de son faible gabarit a vite fait de passer inaperçu au milieu du flux de véhicules et sa présence peut échapper aux autres conducteurs, déjà stressés par cette situation très particulière.

Soyez donc tolérant et anticipez les différentes situations à risque.

N’oubliez pas non plus de garder la tête froide : nous avons tous hâte de reprendre -enfin- le guidon, mais il est important de savoir se modérer dans sa conduite, encore plus qu’en temps normal !

2 commentaires concernant “Reprendre la moto après le confinementtemps de lecture estimé : 7 minute(s)

Répondre à Patrick Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.