Choisir son 1er équipement, conseils pour rouler sous la pluie, essais matériel moto… LMHDC, c’est aussi des articles ailleurs sur le web !

Ces dernières semaines, quelques-uns de mes articles ont été publiés ailleurs sur le web grâce à mes différents partenaires. Des papiers que je vous invite donc à retrouver ci-dessous :

Dossier : Choisir son 1er équipement moto

On commence par un très gros dossier que je souhaitais écrire depuis un bon moment, portant sur le choix du premier équipement quand on débute en deux roues.
Initialement prévu pour être publié ici sur le site, j’ai finalement opté pour une publication sur #EnjoyTheRide, le blog de Motoblouz. Cet article parle d’équipements, et bénéficie logiquement d’une bien meilleure visibilité sur ce support.

Il ne s’agit pas d’un article ayant pour but de parler d’un produit en particulier (comme lors d’un test produit), mais bien de conseils en terme de protection, dans lequel j’aborde la question du choix du premier équipement, celui qui nous suit pendant le passage du permis et/ou lors des premiers mois en deux-roues.

Je reviens sur les erreurs « classiques » qui surviennent le plus souvent quand on privilégie le style par rapport au confort, faute d’expérience : un équipement trop typé racing et/ou trop rigide, un casque ou un blouson mal adapté ou avec une taille incorrecte… Autant d’erreurs qui peuvent vite compliquer la vie du motard débutant.

Il y est également question de tous les petits accessoires comme les vêtements de pluie ou tours de cou, auxquels on ne pense pas nécessairement au début et qui pourtant deviennent vite des indispensables tant ils apportent en terme de confort pour un prix modique.

Autre grand oublié dont je parle dans cet article : le pantalon moto. Trop souvent les débutants font l’impasse dessus, alors qu’aujourd’hui un pantalon dédié peut être confortable, protecteur et abordable. Il pourra également vous protéger d’un gros hématome lors d’une chute à l’arrêt ou à allure lente, ce qui n’est pas rare lors des tous premiers tours de roues !

Un grand merci à Loïc pour la mise en page de cet article.

 

Guide : 10 Conseils pour rouler sous la pluie à moto

Bien que ça ne soit pas vraiment de saison, en été on peut facilement être surpris par une averse orageuse lors  d’un trajet. J’ai rédigé pour le site TireGom.fr un guide de 10 conseils pour la conduite moto sous la pluie. Avant tout destiné là aussi aux débutants, une piqûre de rappel ne fait jamais de mal aux conducteurs plus expérimentés !

Voici donc un guide, non exhaustif, composé de 10 conseils qui je l’espère seront utiles si vous vous retrouver à devoir rouler sous la pluie.

 

Essais équipements

Toujours sur MotoBlouz / #EnjoyTheRide, vous pouvez également retrouver mes derniers essais d’équipement moto :

L’essai du jean moto DXR Boost : En lien avec l’article précédemment cité, j’avais exprimé auprès de Motoblouz mon souhait de tester ce jean doublé kevlar proposé à tarif très abordable déjà aperçu à l’état de prototype en Février dernier dans les bureaux de DXR. L’occasion de confirmer qu’on peut rouler protégé pour pas beaucoup plus cher que le prix d’un jean « conventionnel », et sans avoir l’air de s’équiper pour aller rouler sur circuit, un critère important pour beaucoup.

 

L’essai du blouson en jean Overlap Garry : Toujours dans la même logique, l’idée était de tester des équipements adaptés à l’été, qui permettent de rouler tout en assurant un niveau de sécurité correct sans forcément adhérer au look « cuir motard ». Le blouson en jean de chez Overlap fait clairement partie de cette catégorie.
Aujourd’hui il existe autant de style de moto que de motards (sportif, rétro, custom…) et chacun doit pouvoir s’équiper comme il le souhaite et avec le look qu’il souhaite sans sacrifier la protection

Aparté concernant la notation des produits sur #EnjoyTheRide / Motoblouz

J’en profite pour glisser un petit message concernant la notation des produits que j’ai l’occasion de tester : certains ont remarqué que les notes que j’attribue sont assez bonnes dans l’ensemble. Les produits essayés jusqu’à présent étaient tous assez, voire très bons, ce qui accentue cette impression.

Mon avis est que le système de notation d’un produit est assez ambiguë en lui-même : dans l’absolu une note de vaut que pour mesurer quelque-chose de quantifiable, or dans le cas d’un essai produit, je prends toujours en compte ce que propose le produit par rapport à son prix et son positionnement en terme de gamme.
De fait, la note que j’attribue est assez arbitraire, et ne doit surtout pas être l’unique repère afin de juger d’un produit et ne doit surtout pas se substituer au contenu de l’essai en lui-même, dans lequel je rentre dans le détail point par point

.

Pour prendre un exemple concret, dans l’essai des chaussures DXR Go-Fast réalisé en Mars 2017, j’ai attribué un 8/10 à la finition.
Il s’agit d’une note qui vaut pour des chaussures de cette catégorie, et par rapport à ce qui est proposé dans cette même fourchette de tarif. Ainsi, une botte de grande marque comme Dainese ou AlpineStar, à la finition généralement largement supérieure mais proposée au triple du prix, pourrait très bien se retrouver avec une note similaire.

De plus, le calcul de la note finale prends en compte un paramètre supplémentaire : Le score de l’auteur. Et là encore plus que sur tous les autres points, la notation est purement arbitraire.

Le système de notation utilisé lors des essais produit pour #EnjoyTheRide :
Le « score de l’auteur » (entouré en rouge), décidé de façon arbitraire, il n’apparaît pas dans les différents critères mais est utilisé pour le calcul de la note finale

Dans tous les cas, l’essai en lui-même reviendra systématiquement sur les points positifs ou négatifs, d’où l’importance de ne pas se focaliser sur la note seule.

Une nouvelle fois, l’essai en lui-même ainsi que la notation sont à mon entière discrétion, et à aucun moment les équipes de MotoBlouz n’interviennent. Ainsi l’appréciation peut différer d’un rédacteur à l’autre.

Laisser un commentaire